Relashio


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Bienvenue sur Relashio
Nous vous souhaitons une bonne visite sur le forum. N'oubliez pas les Top-sites o/
Info: Les Jumeaux sont à limiter.
Info: Les Sang-pur de type "traitre à leur sang" sont désormais limités.
Si vous souhaitez un sang-pur, reportez-vous aux familles ou sur un personnage membre de la PBL.

Partagez
 

 I'll be more popular than Jesus, dude.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Message(ϟϟ) Sujet: I'll be more popular than Jesus, dude. I'll be more popular than Jesus, dude. EmptyLun 23 Sep - 0:18

Invité

ACCIO PROFIL


Invité

Carte personnelle ϟ Dossier n° F.287K.14

Layla Kelly Fleming
18 ans - Mêlé - 7ème année - AWH

Eric Clapton - Layla



ID Card
Infos essentielles

Infos personnelles
ϟ Nom: Fleming ; nom américain célèbre de l'autre côté de l'océan. Papa & Maman sont des rock stars, des vrais. Tu dis l'contraire, t'es mort.
ϟ Prénom(s): Layla ; the best love song ever. Kelly ; elle devait trouver que ça sonnait bien... Ou aimer les y. Dunno.
ϟ Surnom(s): Lay', et little bird - mais rien à voir avec "petit oiseau des îles", ça, c'est passible de vous faire bouffer un hibou. Vivant.
ϟ Date de naissance: 6 avril
ϟ Lieu de naissance: Sweet Home Chicago (USA)
ϟ Nationalité: Américaine
ϟ Lieu de résidence: Ballottée entre Londres et Chicago
ϟ Qualité du sang: Mêlé ; Maman a mis la magie, Papa le rock'n'roll, c'qui donne le mélange du siècle. Dis du mal de mes racines ou de ma famille, et t'auras du mal à avoir une descendance. Tu m'suis ?
ϟ Race/Don: Simple sorcière - qui a le don de faire chier son monde quand elle est pas contente, cela dit.
ϟ Signes particuliers: Elle fait partie d'un groupe de musique et se balade souvent avec un yukulélé. Sinon, elle chante, et les oiseaux l'aiment bien.
ϟ Quotient magique: 105
Informations magiques
ϟ Maison: Serpentard, Gryffondor (non c'est pas pour embêter parce que c'est antagoniste ni HP&LeChoipeauxDilemneStyle, j'la verrais bien dans les deux en vrai xD)
ϟ Année/études: 7ème année
ϟ Cursus: Rock Star, mais y'a pas de cursus pour ça alors...
ϟ Options choisies: Psychologie du sorcier, parce que même si elle est pourrie en pratique la théorie ça va, et comprendre les gens c'est son truc même si on dirait pas trop comme ça (vous croyez qu'elle fait comment pour en savoir autant sur tout le monde et balancer des rumeurs ? c'est pas QUE des confidences sur l'oreiller)
ϟ Appartenances: As de Coeur de l'AWH. Point.
ϟ Baguette: 22cm, bois de merisier, cil d'ogresse.
ϟ Patronus: Un rossignol. Il représente à la fois son désir de liberté et son chant mélodieux, et même s'il reste un petit animal, il est léger et imprévisible.
ϟ Epouvantard: Elle, muette - elle a d'ailleurs été traumatisée par le DA La Petite Sirène, où selon elle, Ariel est une grosse cruche, et elle préfère encore se balader avec une queue de sirène toute sa vie plutôt que perdre sa voix, surtout pour un prince moche - par contre entre des dents en bois et des doigts en mousse, là c'est trop dur...

     


Caractère
Grande gueule × Calculatrice × Roublarde × Teigneuse × Sûre d'elle × ...Mais à la fois très insecure × Bavarde × Imprévisible × Téméraire × Égocentrique × Extravertie, voir dévergondée


Layla a tout du petit ange, avec ses grands yeux qui pétillent et son air d'innocente sainte-nitouche qui lui va à ravir... Cependant, il n'en est en réalité rien. Elle adore jouer avec le feu et a un très grand penchant pour le risque : elle est d'ailleurs capable de tout pour obtenir ce qu'elle veut... Même du pire. Globalement, ce qu'il faut retenir à son propos, c'est qu'avec elle, vous ne pouvez jamais être sûr de rien. Sincérité ou hypocrisie ? Jalousie ou faux-semblants ? Gentillesse ou manipulation ? Layla fait rarement quelque chose sans avoir une idée derrière la tête, et même, souvent, trois coups d'avance. Elle n'est pas la plus futée des gamines, c'est un fait, mais pour ce qui est d'arriver à ses fins, elle est on ne peut plus qualifiée. Comme si elle avait une sorte de 6ème sens consistant à lui faire obtenir tout ce qu'elle désire... Enfant pourrie-gâtée, elle n'est, de plus, pas habituée à ce qu'on lui dise non et est un peu la reine des caprices quand quelque chose ne va pas comme elle voudrait. Cependant, c'est rarement le cas. Il faut dire qu'elle est douée, la bougre. On ne peut pas en dire autant cependant de son niveau en classe ! Si jusque là elle n'a pas encore redoublé, c'est seulement grâce à la dévotion de sa soeur jumelle qui a toujours pris sur elle de pousser Layla à travailler et de l'aider à passer chaque année. Layla ne fait cependant aucun effort et se contente du strict minimum. Du coup, la demoiselle a accumulé un paquet de lacunes depuis le début de sa scolarité... Et ce n'est pas prêt de s'améliorer avec son entrée à Poudlard, école qu'elle déteste déjà sans même y avoir mis les pieds.

         


Anecdotes & rumeurs
Des rumeurs sur votre personnage ? Une anecdote particulière à nous raconter ? N'hésitez pas à nous en faire part. Pas de ligne minimum mais laissez-nous entrevoir la réputation de votre personnage à Poudlard et/ou à l'extérieur.


Layla est connue aux US pour faire partie du groupe Silly Big Bang qu'elle a fondé avec sa jumelle il y a de ça cinq ans. Ses deux parents sont également des stars dans le monde de la musique, à la fois sorcier et moldu, ce qui est à la fois bien vu... comme mal vu. Elle reste cependant pour beaucoup une personne d'intérêt puisqu'elle a la capacité de se faire autant d'amis qu'elle le veut... Et d'ennemis, aussi. Elle s'intègre parmi toute sorte de gens et a un gros penchant pour les soirées "no limit" (ce qui explique son affiliation à l'AWH), où elle fait souvent impression, notamment auprès de la gente masculine qu'elle n'hésite pas à faire tourner en bourrique. On la dit allumeuse, et ce n'est pas totalement faux, cependant, elle ne donne pas ses faveurs à n'importe qui. Madame a du goût, et aime avoir du choix au menu.
 


Compléments d'information

ϟ Family portrait: Pas de famille influente, juste des parents rockers, et c'est très bien comme ça.
ϟ Parti pris pour la situation actuelle: Elle est très bien, la situation actuelle. Des bouquins pour enfants sur la magie ont fait le buzz chez les Moldus ? Et alors ? Y'a pas mort d'homme... Et puis, de toute façon, prendre parti, c'est pas son truc. Elle a toujours dit que, la politique, c'est pour les nazes qui ne savent pas comment se faire remarquer autrement. Et croyez-le bien, elle, elle sait.


Chronologie
Who you are


▬ Get your coat we're leaving,
we'll just do something else ▬


QUOI ?! A...Attends tu... Tu ne viens pas de dire ce que je crois que tu viens de dire c'est à dire prononcer les mots avion pour l'Angleterre pour autre chose que du shopping ?! S'époumona Layla en regardant son père d'un regard à la fois surpris et grave.
Si, Layla. Je sais que c'est dur, et c'est dur pour moi aussi crois le bien, mais c'est pour votre bien...
AH NON. Les joues de la jeune fille de 15ans étaient cramoisies, enflammées par la colère qui avait fait monté d'énormes larmes à ses yeux clairs, clouant le bec de son paternel qui se tordait douloureusement les mains. Je t'interdis de dire ça ! Si tu savais vraiment ce qui était bien pour moi, tu n'essayerais pas de m'empêcher de réaliser ce qui compte réellement à mes yeux !
– Layla, avant de tirer des conclusions, écoute moi je...
Je te déteste.
Peut être, mais tu partiras quand même. Tu n'as pas le choix.
Peut être, mais je te déteste quand même. Pour toute la vie.

Layla avait su qu'il se passait quelque chose quand elle avait vu Angie passer comme une furie sans lui jeter le moindre regard. Elle allait la suivre quand son père l'avait prise à part. Il faisait ça seulement pour des choses importantes : des choses où il savait qu'Angie présente, il ne pourrait jamais gérer Layla ; les deux ensemble, il ne pouvait pas les contrôler. Angie protègerait Layla, et Layla s'appuierait sur Angie pour poser toutes ces conditions. Il savait comment elles fonctionnaient... Et ne pouvait pas se permettre de perdre ce duel là. Et il l'avait gagné. A quel prix, cependant ? La haine de sa fille. Une haine viscérale et véritable qui, encore des années plus tard, continuerait de la ronger. Il l'évinçait. Il éteignait les projecteurs et la sortait du devant de la scène... Pour son bien ? Comment pouvait-il oser dire une chose pareille ? La musique était la vie de Layla ! La célébrité aussi... C'était son monde, son épanouissement personnel ; pire, c'était une drogue. L'en priver était d'une cruauté sans pareille... Et ce dont il ne se doutait pas, c'était qu'il avait éveillé en sa fille un démon bien plus grand. Désormais, elle n'aurait de cesse de tout faire pour être connue ; il pouvait l'envoyer où il voulait... Elle ne pouvait pas conquérir l'Amérique ? Soit. Alors elle allait conquérir le monde. Avec... Mais surtout sans sa bénédiction. Et il ne pourrait rien contre ça.

Mais avant d'en arriver à ce tournant qui serait le point culminant de l'histoire de la jeune Layla, laissez moi remettre les choses dans leur contexte... En commençant par le commencement.

▬ Morning glory,
what's the story ? ▬


Layla, c'est 5 lettres, constituant un simple prénom, et pourtant... Connu dans le monde entier. La raison à cela ? Un homme, un seul, de l'amour, et une bonne dose de talent. Layyyylaaaa, you got my on my knees... Résultat : une chanson qui a marqué les esprits de plusieurs générations, et qui en marquera sûrement encore d'autres, en plus d'avoir inspiré le prénom d'une magnifique petite bouille d'ange... Layla Kelly Fleming. Fille de Nate Fleming et Aria Bottero, mais pas de n'importe qui : deux chanteurs, issus de deux groupes différents qui, à leur rencontre, se sont séparés pour fonder leur propre groupe, ainsi que vivre leur histoire d'amour. Ensemble dans la vie comme sur scène, ils concilièrent ainsi les deux passions de leur vie, ce qui donna donc ensuite naissance à deux adorables petites filles : Layla, donc, mais aussi Angie, car, comme un bonheur ne vient jamais seul, ce fut des jumelles.

Layla, elle, est née pour croire. Croire que le monde il est beau, que tout le monde il est gentil, qu'elle réalisera tous ses rêves et qu'elle trouvera l'amour, le vrai, mais qu'en attendant, elle peut se taper tous les princes qu'elle veut. Depuis toute petite, elle aime être flattée, être regardée, qu'on s'occupe d'elle, qu'on l'écoute. Ah parler, ça, elle adore, au moins autant que chanter. Et écrire aussi. Voir danser. Danser à en dégouliner de sueur. Et rire aux éclats. Puis faire des bêtises. Plein de bêtises. De toute façon, c'est sa soeur qui prendra. Elle l'a toujours protégée, c'est comme ça. Peut être parce que Layla a toujours été plus fragile, plus frivole... Et n'a jamais eu le sens des réalités. Elle a son propre monde à elle et c'est tout ce qu'il lui importe, le reste, elle s'en fiche, et ceux qui ont une vraie place dans son existence n'en ressortent jamais. Elle n'en donne pas l'impression mais elle s'attache très facilement aux gens, tout comme elle peut les rayer très vite aussi. Le premier qui dit du mal de sa soeur, il passe direct par la case prison, et elle avale la clé. Très impulsive, elle laisse rarement une seconde chance aux gens, et comme elle se fait souvent avoir par la première impression, elle est souvent déçue. Mais elle retombe toujours sur ses pattes, surtout après un bon pot de Ben&Jerry's Cookie Dough ou un CD d'Oasis ou des Beatles dans les oreilles. C'est Lay', quoi, elle se laisse rarement ébranler, même si elle a la larme facile ; ce qui lui donne d'ailleurs un côté attendrissant et qui est sûrement une des raisons pour lesquelles elle se fait toujours surprotéger et qu'on lui passe tout, ou presque. Du moins, ses parents ne lui ont que très rarement refusé quelque chose... De toute façon, ce serait difficile, vu que le point dominant de son caractère, c'est qu'elle n'abandonne jamais. Même pour la chose la plus folle, elle est capable de se battre jusqu'au bout, c'est pourquoi si elle a de biens grands rêves, elle est au fond sûrement capable de les atteindre avec sa volonté inaltérable... Même si, à ce jour, elle n'a pas trop eu à s'en faire pour avoir tout ce qu'elle désirait.

La vie chez les Fleming n'avait jamais été bien compliquée. Hormis les paparrazis et le fait que maman Fleming allumait la cheminée ou faisait la vaisselle en claquant des doigts, tout était normal. Layla et Angie grandissaient tranquillement, scolarisées dans une école privée moldue, et éblouissaient leurs parents chacune dans leur domaine : Angie brillait pour son intelligence et ses capacités en sport, quant à Layla, elle excellait dans les domaines artistiques et littéraires. En soi, une famille normale et unie, un peu trop médiatisée aux yeux du couple de parents mais, il fallait faire avec. C'était eux qui avaient choisis cette vie, après tout... Mais, comme leurs filles n'étaient pas responsables de cet état de fait, leur priorité fut de les protéger de tout ça. Pas question qu'elles soient happées par ce monde avide et opportuniste qu'est celui de la musique ; ils en avaient fait les frais, avant de trouver l'harmonie en se mariant et se joignant ensemble dans un projet grâce aux fonds qu'ils avaient amassé jusque là, créant ainsi du même coup leur propre label pour devenir indépendant. Ils avaient donc réussi à s'en sortir, mais ils étaient conscients du monde de requin que cela pouvait être.
C'est pourquoi ils n'ont jamais tenté d'initier leurs filles à la musique. Bien au contraire, même. Ils n'ont pas voulu qu'elles jouent d'instrument quelconque, leur intimant de se concentrer sur leurs études : c'était bien plus important, disait leur père, surtout. Mais il y avait un hic. Ce hic, c'était Layla. Layla et sa magnifique voix. Car s'il y avait bien une chose qu'ils ne pouvaient pas faire, c'était l'empêcher de chanter, et ils devaient bien se rendre à l'évidence qu'elle était faite pour ça, et même qu'elle adorait ça. Elle était vraiment douée, naturellement, comme sa mère. Ils ne pouvaient donc pas ignorer le fait qu'il y avait une chance que leur fille suive leur voie, malgré leur tentative de l'éloigner de tout ça, et ça rendait leur père soucieux. Quant à sa mère, elle était tout de même moins bornée que son mari, et si elle ne le disait pourtant pas clairement, elle savait que Layla deviendrait une grande chanteuse. Car le talent était bien là.

Si à ses 6ans lors d'une crise aigue de grattage de boutons de varicelle Angie se prit un rateau - sur la tronche, puisqu'elle le fit apparaître par magie -, Layla elle ne fit rien de ce genre avant plusieurs mois. Si sa voix, elle, avait montré le bout de son nez depuis son plus jeune âge, ses pouvoirs, eux, restèrent muets jusqu'à ses 8ans. Jusqu'au jour où la classe de Layla est allée au zoo ornithologique. Alors qu'ils passaient sous une grande volière, les oiseaux entonnant des piaillements désagréables et désordonnés, Layla s'est mis à chantonner All you need is love, fronçant les sourcils devant un tel brouhaha qui lui déchirait les tympans. Soudain, tous les oiseaux ont cessé de piailler, puis se sont mis à... L'accompagner ! Oui, vous avez bien lu. Un orchestre de pious ! Certains chantaient avec elles, certains faisaient les instruments alors que d'autres faisaient les coeurs, le tout dans un bel ensemble tout à fait synchronisé. Comme dans Blanche Neige mais en mieux, quoi ! Et vous vous doutez qu'elle a rapidement compris que ce n'était pas normal que les oiseaux fassent ça... Mais bel et bien magique. Avouez quand même qu'un orchestre de pious, c'est mieux qu'un rateau dans la tronche, comme preuve qu'on est bien une sorcière, nan ? C'est donc ainsi que les deux jumelles Fleming se révélèrent avoir hérité le don de leur mère... Layla ne l'avoua jamais mais, elle avait réellement eu peur d'être une cracmol, et l'aurait sûrement très mal vécu si ses pouvoirs ne s'étaient pas développés. Étant une petite fille constamment à la recherche de l'attention, elle avait redoublé d'ingéniosité pour que ses parents continuent d'être aux petits soins pour elle et non pour leur petite sorcière... Ce fut donc un immense soulagement quand elle se révéla aussi douée qu'elle dans ce domaine. Finalement, tout irait bien.

Et ce qui devait arriver arriva. Les filles Fleming, par une chaude après-midi d'été à ne plus savoir quoi faire, en ayant marre de traîner dans la piscine, improvisèrent un concert dans la pelouse... Angie aux percussions et Layla, évidemment, à la chanson. Du haut de leur dix ans, elles prirent conscience de quelque chose d'incroyable : l'alchimie entre elle, dans la musique. Cette fusion, comme une évidence. Comme les frères Gallagher, mais en mieux. Depuis ce jour là, elles se découvrirent une réelle passion et se transcendèrent dans la musique. Et il fut alors évident que ce monde, qui avait été celui de leurs parents, était désormais... Leur paradis à elles aussi.
Leur père tenta bien de réfréner leurs ardeurs un temps, mais voir Layla malheureuse lui brisait tellement le coeur que cela ne dura pas bien longtemps. Il ne lui fallut que se priver de repas et refuser de sortir de sa chambre une seule petite journée, en réalité... Il n'eut donc pas beaucoup le choix quand elle lui annonça qu'elle et Angie allaient s'inscrire à l'émission de Jeunes Talents, et qu'elles allaient gagner. Car oui, Layla n'envisageait même pas de perdre : elle était si sûre d'elle que Nate Fleming en fut ébranlé... Et à la fois incroyablement fier. Car les filles gagnèrent. Et les filles devinrent connues. Bientôt, elles ne vécurent plus que pour ça : les scènes. Se produire était la chose la plus importante pour elles ; surtout pour Layla qui négligeait énormément ses études, passant son temps à chanter et écrire des chansons, composant quelques accords fébriles à la guitare, pour ensuite les réétudier avec sa soeur et les faire analyser par quelques guitaristes connus dans ses contacts - qui le faisaient toujours avec grand plaisir, d'ailleurs. Cette passion dévorante faisait de plus en plus peur à ce père surprotecteur, conscient de la dure réalité du marché, qui appréhendait qu'il arrive ce qu'il avait toujours craint : qu'elles soient utilisées, et déçues. Il se dit toutefois qu'avec leur entrée à l'école de magie, cela s'améliorerait... Cependant, ce fut tout le contraire. Tous les élèves les connaissaient, et presque tous les adulaient. Le monde sorcier américain aussi bien que moldu étaient fans des deux jeunes femmes, ce qui les conforta dans leur idée qu'elles avaient trouvées leur voie : elles étaient les Silly Big Bang, et elles allaient conquérir l'Amérique avec leur musique. Cependant, elles avaient beau être parmi les plus populaires de Salem, elles n'étaient pas pour autant les plus brillantes... Surtout Layla qui se fichait totalement de suivre les cours et passait son temps à griffonner des paroles et des notes, obtenant à peine la moyenne à ses examens. Son père la menaça de tout interrompre si elle ne se reprenait pas, ce qui fit qu'elle se mit à tricher, avant d'être finalement dénoncée au bout de deux trimestres par une peste jalouse qui tomba d'ailleurs malencontreusement dans l'escalier deux jours plus tard ; quant à Angie, elle était devenue d'une insolence rare, n'acceptant pas que l'on la critique, et se bagarrait tant et plus, malgré ses excellents résultats visiblement sans effort manifestes (puisqu'elle non plus ne suivait pas grand chose en cours). Pour Nate, ça en était trop... Et alors que les deux jeunes femmes allaient passer en 3ème année - de justesse pour Layla que sa soeur avait fait révisé activement deux semaines avant les épreuves - il prit une décision radicale pour le futur de nos deux stars préférées... Un choix qui allait bouleverser la vie de Layla à tout jamais : l'envoyer, avec sa soeur, à Poudlard. De l'autre côté de l'océan. Loin de l'Amérique et de son rêve de gloire.

▬ Take me out tonight,
where there's music and people,
and they're young and alive ▬


Après en avoir discuté longuement avec Angie et s'être remis les idées en place, Layla ne trouva plus l'exil si terrible. D'accord, elle quittait son public de prédilection et ses fans, ainsi que tous ses repères, et il allait falloir redoubler d'effort avant que leur travail ne paye... Mais ça ne lui faisait pas peur. Elle crevait même d'envie d'en découdre et de prouver sa valeur ; bientôt, ce serait au tour des anglais de crier son nom et de lui courir après pour un banal autographe ou une photo avec elle. Surtout que voyager ne lui déplaisait pas du tout, au contraire ; elle aimait l'aventure, et celle-ci en étant réellement une. Un peu de positif venait donc se glisser parmi tout le négatif qui ressortait de leur exil forcé au pays de la pluie et du thé. Elle avait même fini par être excitée par la perspective des découvertes à venir... Cependant, tout faillit s'envoler quand Angie lui avoua qu'un producteur aurait voulu signer avec elle et qu'elle aurait pu devenir une grande star si elle était restée. Elle avait entendu leur père en discuter... Cela la mit si hors d'elle qu'elle en giffla même sa soeur et la bouda une bonne partie du vol. Mais, finalement, elle finit par prendre les choses du bon côté : si elle avait été remarquée par un producteur, c'est donc qu'elle était exceptionnelle... Les Anglais ne tarderaient donc pas à reconnaître sa valeur ! Elle avait d'ailleurs hâte de se rendre dans leur nouvelle école magique, où elles éliraient domicile jusqu'à la fin de leur scolarité, comme l'avait décrété leur père... Toutefois, le dépaysement fut tel quel eut du mal à se dire qu'elle s'acclimaterait un jour.
Elle n'aurait pas cru que cela serait si différent, l'Angleterre étant un pays anglophone, mais les gens semblaient... Gris. Le ciel, aussi. L'ambiance : idem. Bref, ça semblait foutu d'avance... Heureusement qu'elles arrivaient pour mettre le feu à tout ça !!! Mais il leur fallut d'abord survivre au quartier calme dans lequel elles avaient été fourguées - bien loin de leurs superbes buildings et rues fourmillantes de vie - ainsi qu'au fait que l'animal de prédilection dans ce foutu pays semblait être... Le chat. Ah bon, je vous ai pas précisé qu'elle était allergique aux chats, la Lay' ? Bah maintenant, vous savez. E,t non, les vieilles femmes avec 18 chats n'étaient pas un mythe, au grand dam de Lay'... Tout comme le fait qu'ils ne buvaient que de la Bierraubeurre et très peu de whisky pur feu ! Terrible, quoi !!! A croire que c'était tous des foutus Saints... Ce qui n'était pas le cas de la miss, malgré son apparence angélique et sa capacité à le feindre très bien. Non, d'ailleurs, elle avait déjà touché à la drogue et aurait bien réitéré l'expérience, si seulement son père n'avait pas eu le flair pour ces choses là... Oh et, c'est quoi ce sport qu'on nomme : le foot ? Non mais... Aduler des mecs qui courent après une balle qui roule... Autant dire direct que Layla n'a jamais compris une telle abomination, et exècre cette chose qu'on appelle "sport national". Non, franchement, y'a pas à dire, y sont bizarres ces Anglais. Et elle commençait déjà à flipper en s'imaginant les cas avec qui elle allait passer au moins cinq années de sa scolarité...

Alors, l'ère Poudlard fut. Si, toutefois, il n'y eut pas la barrière de la langue - et les langues, ça la connaît, à la Layla - il y en eut une de taille : l'accent. A chaque fois qu'ils ouvraient la bouche, elle avait l'impression de se retrouver chez sa grande tante Mary-Elizabeth, qui buvait du thé le petit doigt levé et avait cette manie insupportable de détacher toutes les syllabes quand elle parlait, comme si elle s'adressait à une bande de demeurés... Avec son franc parler et son débit de parole plus rapide encore que la fibre optique, Layla ne tarda pas à détonner parmi ses petits camarades. Ce ne fut en soi pas réellement un problème, la jeune fille ayant toujours aimé sortir du lot, et rapidement, elle se fit un cercle d'amis, plus ou moins proches. Ayant un peu de mal à s'attacher aux autres - sa soeur et son rêve prenant beaucoup trop de place dans sa vie pour qu'elle puisse aimer d'autres personne - Layla n'eut jamais réellement d'amis "attitrés", préférant batifoler à droite à gauche. Ce n'est que quand elle rejoignit l'Alcoholic Witchcraft Hour qu'elle commença à chercher à s'arrêter quelque part, dans un groupe de personnes plus défini, et ces gens là représentant parfaitement sa façon de voir les choses ainsi que ses idéaux devinrent rapidement sa "famille", ou disons, plutôt, sa scène préférée où se produire et son public favoris devant lequel le faire. Organiser des fêtes, s'amuser jusqu'à des heures indécentes, ne jamais se prendre au sérieux, c'est comme ça qu'elle a toujours vu les choses. Et c'est sans nul doute ce Club qui lui a permis de survivre à sa scolarité britannique sans trop d'encombres. Elle n'a cependant jamais cherché à faire partie d'une organisation plus sérieuse, qui aurait pu être le moteur à la véhiculation de sa voix si portante. Elle a beau adorer parler, et faire parler d'elle, la politique ne l'a jamais vraiment intéressé. Elle se dit qu'elle a, de toute façon, tout le temps pour ça plus tard, car avant de devenir une artiste engagée, il faut déjà devenir une artiste, et c'est son but premier dans l'existence.



Répartition
Ye olde Sorting Hat


Poney ou licorne ?
ϟ Chocolat chaud ou Thé à la menthe ? Vodka
ϟ Soirée sans alcool ou arrosée ? Alcoolisée, bien sûr, et en passant, elle ne dit pas non à une soirée tee-shirt mouillé...
ϟ Cancre ou étudiant assidu ? Faire faire ses devoirs assidument par les autres, ça va dans quelle catégorie ?
ϟ Quidditch ou Echecs magiques ? Aucun des deux, ou alors en spectateur de très, très loin
ϟ Noir ou blanc ? Arc-en-ciel... Oui bon ça va, on va dire noir, car ça mincit
ϟ Party starter ou Geek ? Partying partying yeaaah !
ϟ Bain de minuit ou fringale nocturne dans les cuisines ? Peu importe, tant qu'elle brise le couvre-feu...

C'est une bonne situation ça, scribe ?
ϟ Quelle est ton opinion sur la saga d'Harry Potter et le danger qu'elle fait courir au monde sorcier ? Une vulgaire parodie pour enfants. Comme si un ramassis d'informations sans la moindre preuve constituait une vraie menace... Réveillez la quand les choses sérieuses commenceront, parce que c'est pas tout mais y'a des tas de soirées qui l'attendent.
ϟ Les conflits dit "de Sang" sont-ils un sujet sensible ? Layla est une sang mêlée fière de ses origines, donc le premier qui fait une réflexion sur elle risque de s'en manger une. Autant dire donc qu'elle ne porte pas ces idiots de la PBL dans son coeur mais, loin d'elle l'idée pour autant de s'engager dans n'importe quel camp (sauf Camp Rock *PAN* oui je sors).
ϟ Quelles sont les valeurs qui te paraissent les plus importantes ? "Ne jamais laisser quelqu'un d'autre décider de ton sort à ta place", c'est son crédo, et aussi, ne jamais perdre de vue que l'on ne vit qu'une fois.
ϟ Lorsqu'un conflit éclate, comment réagis-tu ? Ça dépend. Si il y a un intérêt pour elle à intervenir, elle ne rechigne pas à se mouiller... Si non, alors elle se contentera de passer son chemin.
ϟ Quels sont tes projets pour l'avenir ? Que son groupe devienne connu internationalement, c'est tout ce qui compte pour elle.
ϟ Ton avis sur les directeurs ? Que finir dans leur bureau n'a jamais été aussi plaisant... Même si, bon, pour tout vous avouer, elle préfèrerait "sur" ou "sous" que "devant", si vous me suivez... Ah, et la nana a carrément l'air frigide. Cela dit, elle se fringue carrément bien pour une vieille.
ϟ Accordes-tu une certaine importance à la Magie noire ? Pourquoi ? Pas spécialement. Les sorts "simples" ne sont déjà pas trop sa tasse de thé alors de la magie avancée... Pas trop son truc m'voyez.
ϟ Que penses-tu des moldus, des cracmols ? Qu'ils sont des gens comme les autres, même si être un sorcier c'est carrément plus cool quand même.
ϟ Tes plus grandes peurs ? Ne jamais réaliser son rêve, perdre sa voix, et que tout le monde lui tourne le dos, comme elle a tourné le dos à son père.

I wish i was a punk rocker...
Notez sur 5. Ajoutez des commentaires si vous le souhaitez
ϟ Devenir populaire ■■■■■ ...Mais je le suis déjà.
ϟ Passer tes examens avec succès ...Ma soeur le fera pour moi.
ϟ Vivre le grand amour ■■ ...Sauf si ça rime avec non-exclusif.
ϟ Refaire le monde ■■■ A coup de musique, oui, de politique, non.
ϟ Croire en l'avenir ■■■■■ Bien sûr, j'ai encore tellement de choses à vivre...
ϟ Réussir sa carrière ■■■ Que si ça signifie percer dans la musique et en vivre grassement jusqu'à la fin de mes jours... Sinon, n'a foutre.

Meet me, myself and I
Répartissez 15 points dans les catégories suivantes et justifiez si vous le souhaitez =)
ϟ Gentillesse ■ (rarement gratuitement)
ϟ Intelligence ■■■ (maligne mais un peu inculte)
ϟ Courage ■ (préfère sauver sa peau)
ϟ Humour ■■■■■ (tu rigoles ou j'te tape)
ϟ Assiduité ■ (les cours c'est pour les faibles)
ϟ Respect ■■■ (une notion tellement relative)


Muggle zone
Behind the screen

Little Suzy
(ϟ Prénom/âge) Elow, 22ans
ϟ Double-compte ? not yet (a)
ϟ Présence sur le forum; Entre 3 et 5/7
ϟ Avatar: Willa Holland
Code:
[color=indianred]<b>▬ </b> Willa Holland [/color]■ [url=LIEN-VERS-TA-FICHE]Layla K. Fleming[/url]
ϟ Réponse au code du règlement: lalala
ϟ Comment avez-vous connu le forum et quel est votre avis ? Coucou Lily
ϟ Le mot de la fin ? This is iiiiit the apocalyyyyyyypse, wouuuuaaaah ( 8 )


Revenir en haut Aller en bas
 

I'll be more popular than Jesus, dude.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rele Legba pou mwen \ Jean Érich René
» Musique et Histoire...
» EDNER SAINT-AMOUR
» Heeeeee, dude ! It's nice to meet ya again ! | Mercedes Ferrès.
» I am my personnal Jesus - En cours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Relashio :: Administration :: Les Archives :: Version 1 :: [V1] Archives Hors-Rp-